keikogi-blanc

Comment Choisir le Keikogi Parfait pour votre Entraînement ?

Quand on parle de tenue d’entrainement, on parle souvent de kimono, mais jamais de keikogi.

Pourtant, c’est bel et bien ce terme qui reflète réellement le vêtement du pratiquant d’arts martiaux.

Nous allons voir dans cet article les différences qui existent entre les keikogis des différentes disciplines.

Explication du mot keikogi

Le mot keikogi est un terme japonais. Il se décompose en deux parties : « keiko » qui signifie entraînement et « gi » qui veut dire vêtement. Donc, littéralement, keikogi se traduit par vêtement d’entraînement.

Pour ceux qui ne maîtrisent pas le japonais, ça se prononce « ké-i-ko-gi ».

Le keikogi est donc le vêtement que l’on porte pour s’entraîner dans divers arts martiaux.

Il est fait pour résister à des entraînements intenses, des prises, des projections, des roulades.

Il se compose généralement d’une veste, d’un pantalon et d’une ceinture.

black-belt-gi

Quelle est la différence entre un keikogi et un kimono?

Un kimono, dans son sens traditionnel, est un vêtement japonais porté lors des grandes occasions comme les mariages, les cérémonies du thé, etc.

Il est élégant, orné, et souvent très cher.

Le keikogi, par contre, est purement fonctionnel. Il est conçu pour le sport, pour encaisser les coups et les tiraillements. Il n’y a rien de chic là-dedans, c’est du pratique, du costaud.

Donc lorsqu’une personne évoque le kimono pour parler de sa tenue d’entrainement, ce n’est pas le bon terme qu’il utilise.

Mais sachant que la majorité utilisent le terme kimono dans le sens de tenue d’entrainement, n’allez pas jouer le rabat joie et le reprendre pour étaler votre culture.

Les différences entre les disciplines

L’Aikido Gi

L’aikido gi est léger, car il est conçu pour faciliter les mouvements fluides et rapides caractéristiques de la discipline.

En aïkido, l’accent est mis sur l’esquive et les techniques circulaires, donc un gi trop lourd serait un véritable handicap.

On retrouve aussi, pour les pratiquants plus avancés, un pantalon large, généralement noir, que l’on nomme hakama.

Petite anecdote: les plis du hakama représentent les vertus du budo (loyauté, courtoisie, piété, modestie, harmonie, honneur et justice).

Le Judogi

Le judogi, quant à lui, est une véritable armure. Conçu pour encaisser les prises, les projections et les saisies.

En judo, on tire, on pousse, on projette, donc le judogi doit être capable de résister à toutes ces contraintes sans se déchirer.

Le Gi pour le Jiu-jitsu brésilien

Au Judo, les prises sont essentielles pour réaliser des amenées au sol.

En JJB, il y en a, mais elles sont moins nombreuses et on se sert surtout du gi pour avoir une saisie stratégique, pour avoir un impact sur les mouvements de l’adversaire.

En conséquence, la veste du judoka sera généralement plus résistante que celle d’un pratiquant de grappling.

La veste du gi en JJB est aussi plus courte et près du corps que celle du judoka.

Le Karategi

Enfin, le karategi est conçu pour la pratique du karaté. Il est généralement plus léger que celle du pratiquant de JJB, mais plus lourd que l’aikido gi.

Il permet une grande liberté de mouvement pour les techniques de frappe. En karaté, on bouge rapidement, on frappe fort, donc un gi trop lourd serait une vraie gêne.

Pourquoi certains pratiquants portent un keikogi de couleur ?

Dans un club, ceux qui portent un keikogi bleu, rouge, jaune ou vert est purement esthétique.

En compétition, cela permet de mieux distinguer les deux combattants.

En revanche, un keikogi noir est souvent lié à un niveau avancé de l’art martial.

Donc si vous êtes débutant, n’investissez pas dans un vêtement qui ne représente pas votre niveau.

Quelques modèles de Keikogi

Si vous êtes débutant, pas la peine de dépenser plus de 200 € dans un vêtement pour une discipline qui ne pourrait pas vous plaire.

Je vous conseille donc ce modèle, qui conviendra pour avoir un premier kimono pour de l’aikido, du judo ou du karaté.

judogi-adidas

Keikogi de Judo Adidas

  • Prix abordable
  • Epaisseur du tissu qui convient aussi bien pour les débutants en Aikido, Judo et Karaté
  • Ne rétrécit pas au lavage
  • Vêtement assez ample (bien vérifier les tailles)
  • Grammage un peu léger pour la compétition
  • Ceinture non incluse

En revanche, comme vu plus haut, le keikogi du JJB est plus court.

Vous pouvez prendre le modèle ci-dessus si vous voulez, mais ce ne sera pas aussi agréable qu’un gi dédié au JJB.

Quitte à choisir, je vous recommande plutôt celui-ci:

gi-jjb

Gi de JJB Vector Sports

  • Bonnes dimensions pour du JJB
  • Bonne résistance du tissu
  • Plus léger que celui d’Adidas
  • Ceinture blanche offerte
  • Ne rétrécit pas au lavage
  • Faire sécher à l’air libre et pas au sèche linge
  • Pantalon un peu rêche

Et si vous avez plus d’expérience en JJB et que vous cherchez un keikogi plus premium, je vous recommande ce modèle:

keikogi-venum-contender

Gi de JJB Venum Contender

  • Bonnes dimensions pour du JJB
  • Bonne résistance du tissu, avec renfort intérieur via une bande tissée
  • Poids optimisé pour le JJB en club
  • Tissu doux, 100% coton
  • Ne se décolore pas au lavage
  • Légèrement trop fin pour de la compétition
  • Rétrécit très légèrement au lavage
  • Ceinture non incluse

Si vous avez d’autres modèles à me recommander, n’hésitez pas à me l’indiquer en commentaire.

Publications similaires