dojo-traditionnel

KARATÉ : Tout Ce Que Vous Devez Savoir sur Cet Art Martial


Il est associé à la tradition, la rigueur, la discipline mais aussi au courage et à la résistance.
C’est un sport très complet, avec une forte identité, qui se retrouve chez tous ses pratiquants.

Présentation du Karaté

Le karaté est un art martial traditionnel et, à l’inverse du Muay Thai et des autres nouveaux sports de combat à la mode, le but n’est pas seulement d’être le meilleur combattant.

En effet, chaque club de Karaté met en avant ses propres valeurs.

Certains vont mettre l’accent sur la discipline, d’autres sur la résistance, d’autres sur la force…

Et c’est celui qui, parmi tous les sports de contact, va mettre au coeur de son enseignement, une dimension spirituelle.

Maitrise de soi, courage, amélioration de ses capacités pour atteindre une maitrise: voilà comment pourrait se résumer la mentalité des karatékas.

Ca ressemble effectivement à du développement personnel.

Mais tout sport, quel qu’il soit, contribue au développement personnel de la personne qui le pratique.

Et le Karaté va énormément dans ce sens.

Même si au final, le but est d’apprendre à se battre.

Origine du Karaté

Le karaté est un art martial japonais, mais il tire son inspiration de la boxe de la grue blanche, pratiquée en Chine au 17ème siècle.
Cette boxe a aussi inspiré le Wing Chun.

Les techniques du karaté sont en japonais (comme pour le Judo).

Avec le temps, plusieurs styles ont émergés, que nous verrons plus bas.

meditation-dojo

Les Katas

Les katas sont des enchainements de mouvements choréographiés, que les karatékas doivent répéter encore et encore, afin de maitriser les techniques qui sont disséminées dans ces enchainements.

On maitrise son kata, quand on le connait sur le bout des doigts, dans une forme parfaite, dont les critères dépendent du maitre.

Bien souvent, ces critères sont les suivants:

  • Vitesse d’exécution
  • Précision des mouvements
  • Explosivité
  • Fluidité
  • Placement du corps
  • Equilibre
  • Harmonie générale

C’est aussi ce qui différencie le karaté des autres sports de contact, plus brut.

Le Muay Thai, le Kickboxing, la Savate n’ont pas de Kata.

Certes, dans ces disciplines, le but est de maitriser les techniques, mais cela passe par les conseils du coach ou les répétitions d’un seul mouvement.

Et non pas d’une série de mouvement, les uns à la suite des autres.

On retrouve cet aspect de chorégraphie dans les arts martiaux chinois, comme le Wing Chun, le Shaolin et le Tai Chi.

Quelques noms de techniques connues

On retrouve le classique Mawashi Geri, le coup de pied circulaire fouetté.

Et aussi, le fameux Uraken Uchi, la meilleure technique de Johnny Cadillac.

Plus sérieusement, les techniques en Karaté sont nombreuses et l’écrasante majorité des non-pratiquants ne connaissent pas le nom des techniques.

Le Mawashi Geri et l’Uraken sont connues, mais en dehors des noms des techniques japonaises, tous ont déjà vu au moins une fois le Choku Zuki, le poing en ligne droite, typique des karatékas.

Il y a aussi le Tetsui Uchi, une attaque en diagonale, de haut en bas, avec le poing fermé.

Tetsui-Uchi

Il en existe beaucoup d’autres, mais je vous laisse la surprise de la découverte, lors de votre parcours de karatéka.

D’ailleurs, cette vaste panoplie de techniques est une des grandes forces du karaté.

Vous ne serez jamais à court de techniques face à un adversaire.

Les raisons de faire du Karaté

La Santé

Le karaté est avant tout un sport, c’est donc un excellent moyen de rester en forme.

Cependant, le karaté est très utile pour pratiquer une activité physique, mais soyez attentif au style d’entrainement de votre club.

En effet, certains misent plus ou moins sur le renforcement musculaire et le cardio, tandis que d’autres laissent leurs élèves pratiquer leurs techniques librement pendant 1h30.

On peut par exemple citer le célèbre Kyokushinkai, qui met l’accent sur le combat et qui se rapproche plus du Kickboxing.

Je vous invite à jeter un oeil aux différents styles de karaté et de choisir celui qui vous attire le plus.

Comme pour tous les sports de combat, il est également fortement recommandé de faire du renforcement musculaire afin de gagner en force, pour être un combattant plus complet.

Et, bien sûr, de ne pas perdre sa masse musculaire au fil des années,

Self Défense

Certaines techniques de Krav-maga sont issues directement du karaté.

Commencer le Karaté pour apprendre à se défendre est, a priori une bonne manière de raisonner.

Mais c’est un raisonnement incomplet.

La self-défense est très différente des sports de contact, car elle prend en compte des situations qui peuvent virer au drame, en présence de personnes qui veulent vous nuire.

Apprendre à se défendre est une chose primordiale, mais travailler des katas n’est pas la meilleure solution.

Il faut que, dans votre club, le contact et les combats soient au coeur de votre entrainement.

Moins vous aurez peur de votre agresseur, plus vous pourrez vous défendre.
Et cette peur se travaille en échangeant des coups, dans un cadre sécurisé.

Une fois ceci fait, vous pouvez sereinement apprendre toutes les techniques du monde car, lors d’une situation réelle, vous saurez gérer le stress de l’agression.

Donc le karaté est utile pour la self-défense, mais à condition d’avoir un club qui intègre les combats à chaque entrainement.

Confiance en soi

Une chose que l’on ne peut pas retirer aux karatékas, c’est leur confiance en soi.

J’en ai rencontré beaucoup et ce sont des gens apaisés, conscient de leurs potentiels et sereins dans leurs vies.

Car le karaté, comme les sports de combat, vous apprennent à vous déplacer dans l’espace, à être conscient de votre environnement et des autres.

Et plus vous maitrisez cet environnement, plus vous êtes confiant au sein de cet environnement.

Acquérir un code d’honneur, une discipline

Le karaté suit la voie du Bushido, la voie du guerrier.

Le Bushido est un code d’honneur qui repose sur plusieurs principes:

  • La fidélité
  • La sincérité
  • L’honneur
  • Le courage
  • La bonté
  • La modestie
  • Le respect
  • Le contrôle de soi

Intégrer un dojo, c’est aussi apprendre ces valeurs pour se respecter et respecter ceux qui nous entourent.

Le Combat au Karaté

Déroulement d’un Kumite

Lors d’un combat de karaté, appelé aussi kumite, deux combattants s’affrontent sur un tatami.

Le but est de marquer des points en touchant l’adversaire avec des techniques propres et contrôlées.

Car oui, le but ici n’est pas de faire mal, mais de montrer sa maîtrise technique.

En fonction des affrontements, les karatékas ont plus ou moins de protections.

kumite

Le combat dure généralement 3 minutes, mais celà dépend des organisations.

Il y a, comme en boxe anglaise, des catégories de poids et des comptage de points.

Interdictions et règles de comptage des points d’un Kumite

Les règles sont définies en fonction de chaque organisation.

Mais généralement, on peut être disqualifié si les coups sont trop forts ou si certaines techniques sont employées.

On peut se fier au barême ci-dessous:

  • Coup de pied dans la tête = 3 points
  • Coup de poing ou coup de pied sur un adversaire au sol (dans une zone autorisée et immédiatement après la chute) = 3 points

  • Coup de pied au corps = 2 points
  • Coup de poing au corps ou à la tête = 1 points

Egalement, les coups dans les parties sensibles sont naturellement bannies (zones génitales, cou, yeux).

L’Equipement du karatéka

Le kimono

gi-karate

Tous les karatékas ont la fameuse tenue traditionnelle, le kimono (appelé aussi gi) lors de l’entrainement.

Le gi est composé d’une veste, d’un pantalon et d’une ceinture.

Le but est de pouvoir réaliser des mouvements sans avoir de friction, notamment pour les coups de pieds qui font appel à la souplesse (comme le Mawashi Geri).

Il n’est pas spécialement résistant ou lourd, contrairement aux kimono de JJB et de Judo où les prises se font directement sur le tissu.

Au karaté, si les vêtements se déchirent, c’est généralement parce qu’ils sont trop serrés.

Il existe plusieurs couleurs pour le kimono, mais généralement, le kimono du karatéka est de couleur blanche.

Les Ceintures au Karaté

eleves-dojo

Comme pour de nombreux arts martiaux, les ceintures reflètent le niveau du karatéka.

Elles s’obtiennent par la validation du professeur, qui jugera généralement votre maitrise du kata.

Au karaté, les ceintures peuvent s’acquérir dans cet ordre:

  • La ceintures blanche
  • La ceinture jaune
  • La ceinture orange
  • La ceinture verte
  • La ceinture bleue
  • La ceinture marron
  • La ceinture noire

Certains clubs délivrent les ceintures très rapidement, d’autres sont plus exigeants.

Même si la ceinture est un bon indicateur, ne vous y fiez pas trop non plus.
Certaines karatékas à la ceinture bleue sont redoutables.

Globalement, chaque année est l’occasion pour l’élève d’acquérir une nouvelle ceinture.

Entre chaque ceinture, il existe un niveau intermédiaire (exemple: blanche/jaune).

De même, certains clubs font le choix de ne pas installer ce passage de ceinture intermédiaire, estimant que cela n’est pas nécessaire.

La ceinture noire est, quand à elle, la ceinture finale du karatéka, qui peut ensuite obtenir des dan, eux-mêmes obtenus devant un jury.

A partir du 6ème dan, la ceinture devient rouge et blanche, pour finir complètement rouge au 10ème dan.
Mais dans ce cas là, on est proche des légendes du karaté.

Les Gants

Les gants des karatékas se rapprochent plus de ceux du MMA : ce sont des mitaines.

Ils sont fins pour réduire la distance que peuvent occasionner l’épaisseur des gants de boxe, mais aussi pour encourager à taper à la touche.

Le Casque

Puisque les coups à la tête sont peu encouragés dans les kumite, c’est une protection pour ceux qui veulent vraiment se défouler à l’entrainement.

A mettre si vous voulez en découdre donc.

Le Protège-dents

Totalement essentiel.

Perdre une dent sur un accident est malheureusement trop fréquent dans les sports de combat.

Comme on dit souvent: « Une dent, c’est 1000 € chez le dentiste. Un protège dent, c’est 30 € ».

Tout est dit.

Si vous n’en avez pas un, c’est une protection essentielle.

De plus, si, par la suite, vous souhaitez vous diversifier dans un autre sport de combat, ce ne sera pas un accessoire acheté pour rien.

La coquille

A privilégier si vous avez des partenaires d’entrainements maladroits.

Spoiler: il y en a dans tous les clubs.

Sans compter les accidents.

A vous de voir à combien vous estimez votre masculinité.

Trouver un club de Karaté près de chez vous

Trouver un club proche de chez vous est facile en soi.

Il suffit de regarder sur Internet et de trouver le club le plus proche.

Vous pouvez d’ailleurs aller sur le site de la Fédération Française de Karaté.

Mais je vous recommande surtout de tester chaque club, car, comme vu plus haut, il existe différents styles de karatés.

L’un peut vous repousser et l’autre peut vous rendre fan de ce sport.

A vous de tester chaque club et d’échanger avec chaque élève, voir comment se déroule une année type chez eux et si, oui ou non, ils font beaucoup de combat.

FAQ

Qui a inventé le Karaté ?

Gichin-Funakoshi
Le karateka Gichin Funakoshi

Il est fort probable que vous ayez déjà croisé une photo de cet homme dans un dojo.

C’est le fondateur du Karaté moderne, le karaté Shotokan, M. Gichin Funakoshi.

Il est aussi célèbre que le fondateur d’un autre style, celle du Kyokushinkai, M. Masutatsu Oyama.

Masutatsu-Oyama

Grâce à eux deux, le karaté s’est développé dans le monde entier.

Le Shotokan et le Kyokushinkai sont aujourd’hui les deux styles les plus enseignés dans le monde.

Comment bien serrer sa ceinture ?

Avec les mouvements et les coups reçus, le noeud de la ceinture a tendance à se défaire.

Il faut donc bien serrer sa ceinture.

Il y a plusieurs méthodes, mais je vous encourage à la nouer en suivant ce tuto.

J’ai testé plusieurs noeuds et ma ceinture tient beaucoup mieux en suivant cette méthode.

Pourquoi crier au Karaté ?

Le cri, ou kiai, est une partie intégrante de plusieurs sports de combat, dont le karaté.

Bien respirer est d’ailleurs une des dimensions importantes du karaté.

Le fait de crier permet d’accompagner le mouvement du karatéka de son énergie, en utilisant son souffle et sa puissance vocale.

Cela décuple la puissance générée.

Cela parait abstrait, mais essayez et vous verrez.

On peut aussi le constater chez les boxeurs thailandais.

Cela a aussi pour effet indirect de renforcer la détermination du karatéka, tout en intimidant son adversaire.

Où acheter son équipement pour faire du Karaté ?

Tout dépend de votre niveau.

Si vous êtes débutant, ne commencez pas à investir beaucoup d’argent dedans.

Fournissez vous chez des généralistes comme chez Décathlon ou Intersport.

Ce serait dommage de dépenser plus de 200 € d’équipement si, au final, vous arrêtez dans les 6 mois.

Mais si vous voyez que vous êtes en train de tomber amoureux de ce sport, alors vous pouvez commencer à aller sur des sites plus spécialisés, comme Dragon Bleu ou Hadjime.

Publications similaires