buakaw-muay-thai

Tout Savoir sur le Muay Thai


Le Muay Thai est un des sports de combat les plus pratiqués dans le monde.

Découvrons ensemble ce sport, réputé pour son efficacité martiale.

Qu’est-ce que le Muay Thai ?

Le Muay Thai, ou มวยไทย, est un terme thailandais.

Traduit en français, il signifie tout simplement « boxe thaïlandaise ».

Ce sport est aussi populaire en Thaïlande que le football en France.

C’est LE sport national.

Le Muay Thai est-il un sport de contact ou un art martial ?

Certains considèrent le muay thai comme un art martial, d’autres comme un sport de combat.

Si on doit parler d’art martial pour la boxe thai, on parlera plutôt de la cérémonie avant combat, le ram muay>, qui sert également d’échauffement.

Mais de manière globale, en France, la boxe thai est un sport de contact car il est peu centré sur la philosophie du combat.
A l’inverse de la Thaïlande, où il est vu comme un art martial.

Comment se battre en Muay Thai ?

Le muay thai consiste à se battre avec ses poings, ses jambes, ses genoux et ses coudes.

C’est pour cela qu’on l’appelle aussi l’art des huit membres.

coup-de-coude-muay-thai

Dans ce sport, la percussion (les coups) sont centraux.
Le clinch et les projections sont présents également. 

Globalement, la plupart des clubs se concentrent sur l’apprentissage de la base en percussion (coups de poings et coups de pieds), avant de passer aux coudes et aux genoux.

Il existe des techniques plus ou moins faciles à maitriser.
Des enchainements plus ou moins fluides en fonction des différentes morphologies.

Quelques techniques vicieuses, d’autres plus respectueuses.

Des techniques secrètes, peu connues, gardées au chaud par des experts, comme Jean-Charles Skarbowsky.

Dans un premier temps, apprendre les bases du muay thai est primordial.

Ensuite à vous de voir si vous voulez tester un maximum de techniques pour n’en retenir que le meilleur.

Des techniques qui vous conviennent à vous.

Il est aussi possible de travailler les bases encore et encore.
Il revient à chacun de déterminer quel style de boxeur vous voulez devenir.

Vous êtes plutôt un boxeur classique, type « striking », basé sur les coups de poings et coups de pieds ?

Ou plutôt celui qui maitrise à la perfection le clinch et les projections, dans le but d’épuiser l’énergie de son adversaire ?

Ou encore celui qui va exploiter les failles de l’adversaire, en utilisant une technique qu’il n’a pas appris à contrer ?

A vous de voir.

Comment se défendre en Muay Thai ?

Niveau défense, la panoplie est assez large.

La plupart des blocages se font avec les bras et les jambes, comme sur cette photo.

blocage-coup-de-pied

Il faut imaginer que le but est de se protéger, comme une tortue, lors d’un blocage.

Le but est de protéger les zones sensibles, à savoir la tête et les côtes.

Cette position permet au boxeur d’absorber les frappes de l’adversaires sur les zones les plus dures du corps humain, les coudes et les tibias.

Ces zones seront naturellement renforcées aux entrainements, mais il est possible de les renforcer davantage via des exercices.

Les esquives et les saisies font également partie de l’arsenal du pratiquant du Nak Muay, le pratiquant de boxe thai.

Il en existe plusieurs et donnent droit à de magnifiques contre-attaques.

Le Ram Muay

Ceux qui ont eu l’occasion de jeter un œil à des combats de boxe thai en Thailande ont dû s’apercevoir d’une petite cérémonie précédant un combat sur le ring.

C’est le Ram Muay.

Chaque région, chaque club, chaque entraineur en Thaïlande a son propre Ram Muay à enseigner.

Le Ram Muay est un rituel d’avant combat de quelques minutes, visant à :

  • Rendre hommage aux personnes qui ont aidé le combattant dans sa pratique et son enseignement
  • Montrer son respect aux ancêtres et aux divinités protectrices
  • Se préparer mentalement au combat
  • Intimider l’adversaire
  • S’échauffer

Par ce rituel, les traditions culturelles et spirituelles du pays sont entretenues, car chaque combat en Thaïlande donne droit à deux Ram Muay, un par combattant.

En France, les clubs de muay thai n’imposent pas toujours de pratiquer ce rituel.

Tout dépend du club où vous vous rendrez.

Comment apprendre le Muay Thai ?

Sans parler de ce rituel d’avant combat, le Muay Thai reste un sport de contact relativement simple à appréhender car il ne fait pas appel à des chorégraphies de combat, comme dans les katas au Karaté.

Cependant, bien maitriser chaque technique prendra du temps.

La pratique ne peut se faire sans un partenaire d’entrainement.

C’est un sport de contact.

Autrement dit, vous allez frapper et vous allez vous prendre des coups.

La grande majorité des gens qui n’ont jamais pris un coup ont beaucoup d’appréhension à recevoir des coups, mais également à en donner.

Il faut savoir que, comme toute peur, elle est irrationnelle.

Si vous êtes une personne relativement sportive, se prendre un coup dans le ventre n’est pas si terrible.

Et surtout, un club de sport est, dans l’écrasante majorité des cas, extrêmement bienveillant.

Une personne qui joue les terreurs et qui frappe trop fort sera très rapidement repris par le coach, qui lui fera comprendre qu’il y a toujours plus fort que soi.

Pour apprendre le muay thai, la meilleure solution reste donc de tester les différents clubs autour de chez vous.

Il y en aura forcément un qui vous sera plus favorable.

Chaque club a son ambiance et ses méthodes d’enseignement.

N’hésitez pas à payer si vous souhaitez faire plusieurs séances avant de vous inscrire pour l’année.

Si vous pensez que vous pouvez vous entrainer seul, vous faites fausse route.

Vous entrainer seul pendant 1 an peut être intéressant pour apprendre les bases en shadow boxing ou faire du sac.

Mais il ne vous aidera pas sur la gestion de la distance, les saisies, le clinch et bien d’autres aspects cruciaux.

Libre à vous de vous préparer 3 ans avant d’intégrer un club de muay thai.

Mais sachez que ça ne remplacera pas votre adversaire.

Les Entrainements

Comme dans toute discipline, chaque club organise ses propres entrainements comme il le souhaite.

Cependant, j’ai personnellement participé à plusieurs séances dans plus d’une dizaine de clubs différents, en France comme à l’étranger.

Voici les éléments qui reviennent à chaque entrainement.

La corde à sauter

manny-pacquiao-corde

Vous n’y louperez pas.

Que ce soit en Europe ou en Asie, la corde est un élément fondamental pour le pratiquant de boxe anglaise, comme pour le pratiquant de muay thai.

Cela permet de faire travailler l’ensemble du corps, tout en travaillant le rythme et la proprioception, c’est-à-dire le fait de savoir mouvoir son corps dans un espace donné.

C’est une capacité essentielle dans tout sport de combat, mais aussi dans tout sport nécessitant des mouvements précis.

La corde va être idéal pour vous échauffer.
Elle dure rarement plus de 30 minutes.

En dehors de la corde, il existe un autre exercice très connu pour l’échauffement.

Le Footing

Bien évidemment, la course à pied reste également un pilier pour s’échauffer, mais elle n’est pas autant pratiquée dans les clubs de muay thai.

Faire de la corde pendant 30 minutes n’a, en effet, rien à voir avec le fait de courir en groupe pendant 30 minutes.

Le footing étant globalement plus énergivore que la corde à sauter, il est surtout implémenté dans l’entrainement des compétiteurs.

Il arrive cependant que certaines séances soient centrées autour du footing, afin de casser le cycle de la corde à sauter.

Le footing, comme la corde à sauter, servent à améliorer le cardio du boxeur, élément vital pour la survie au cœur du ring.

Les Etirements

L’art des huits membres, vous vous souvenez ?

Il faut donc s’étirer l’ensemble du corps, de la tête aux pieds, pour minimiser les risques de blessures.

Les étirements se font après la corde et/ou le footing et ne dure pas plus de 15 minutes.

Avec le temps, vous deviendrez de plus en plus souple, au niveau du dos et des jambes.

Un des nombreux avantages du muay thai.

Les Paos

Un pao, pour les initiés, c’est un énorme coussin dur.

Le but, en tant que combattant, est de taper dedans pour réaliser la technique visée.

Cela permet de travailler à deux : l’un qui porte les paos et qui donne les indications.

L’autre qui écoute et tape dans les paos.

paos-muay-thai

Les paos sont utilisés pour pratiquer la force, la vitesse et la précision, tout en écoutant les recommandations de son partenaire d’entrainement.                                    

Un exercice aux paos dure généralement le temps d’un round, parfois plus.

Entre 3 et 5 minutes.

Mais il est réalisé plusieurs fois et à tour de rôle.

Le pao est un élément essentiel pour tous les clubs.

Certains clubs fraichement ouverts n’ont pas encore investi dans les paos, qui peuvent être coûteux.

On utilisera alors les sacs de frappe pour les remplacer.

Les Sparrings

C’est l’exercice incontournable.

Si vous ne faites pas de sparring, vous ne faites pas de la boxe, car vous n’échangez pas de coups avec votre adversaire.

Traduit en français, le sparring représente le combat d’entrainement.

C’est un combat avec protection, dont le but est de se battre pendant une durée déterminée par le coach.

C’est à ce moment-là que vous allez pouvoir vous exprimer et montrer vos techniques apprises.

Si c’est votre premier sparring, vous aurez normalement peur et c’est normal.

Alors dites-le à votre coéquipier et demandez-lui d’y aller gentiment.

Ce serait dommage de ne pas revenir car vous êtes tombé sur une personne qui n’a pas joué le jeu face à vous.

Le Salut

Après votre dernier sparring, votre séance se termine soit par des étirements, de la méditation ou quelques exercices de renforcement.

Mais surtout, par le salut à l’entraineur.

Le coach vous remercie et vous le remercier de sa participation.

Le Muay Thai dans le MMA

Les coups de coude et les coups de genou

On parle souvent du muay thai comme un des fondamentaux du MMA.

En effet, la boxe thai est un des rare arts martiaux à utiliser les coups de genoux et les coups de coudes dans ses enchainements.

Coups qui sont autorisés en MMA.

Pour information, le coude et le genou sont les endroits les plus durs du corps humain.

Ils sont plus dévastateurs qu’un poing ou qu’un pied et ça donne de l’élégance au boxeur.

Le problème, c’est que les coups de coude et les coups de genou sont peu travaillés, car beaucoup estiment que les coups de coude sont trop dangereux et se donnent généralement dans la tête.

Et comme la plupart ne pensent pas à investir dans des protèges coudes, ils ne pratiquent pas cette technique.

En MMA, voici comment vous pouvez utiliser les coups de coude :

  • Semi-circulaire en descendant
    =>Envoyé au plexus, en contre sur un crochet du gauche
  • Semi-circulaire en remontant
    =>Envoyé à la tête, en enchainement après un crochet du gauche
  • Direct (en ligne droite)
    =>Après un jab
  • Revers (en armant le coude de l’autre côté)
    =>Au foie, quand votre adversaire est dos au mur et qu’il se protège
  • Retourné (en faisant un demi-tour)
    =>En contre surtout, après une saisie de jambe ou après un high kick de votre adversaire
  • Descendant (en pointant le coude vers le bas)
    =>Quand l’adversaire vous donne sa jambe, vous lui mettez un coup de coude dans la cuisse
  • En sautant
    =>Très difficile à faire, mais je vous recommande de voir la technique de Tony Jaa dans Ong Bak.

Pour les genoux en revanche, aucune excuse : c’est à vous de vous contrôler pour ne pas envoyer votre genou à pleine puissance.

Les coups de pieds

Également, les coups de pieds y sont puissants, puisqu’ils nécessitent de passer la hanche, afin de délivrer un maximum de puissance.

middle-kick

Les middle kicks pratiqués en muay thai sont les standards des plus grands champions de l’UFC.

Cette technique est redoutable, car elle consiste à faire passer la hanche pour un maximum de puissance.

Cette vidéo l’explique très bien :

Même s’il existe des coups de pieds efficaces que l’on retrouve dans d’autres disciplines (Karaté, Boxe Française), c’est surtout la boxe thai que l’on retrouve dans les grandes organisations.

Donc idéalement, apprenez plusieurs variantes de coups de pieds.

Mais fondamentalement, le middle en muay thai reste la valeur sûre.

Publications similaires