lutte-libre

Les Genoux, Coudes et les Hanches en Lutte Libre


En Lutte Libre comme au JJB, les coudes et les genoux font partie des fondamentaux.

Explorons ensemble ces éléments dans la pratique de la lutte libre

Les Hanches – Fondamentaux de la Lutte Libre et du JJB

Les hanches sont le pilier de tous les Arts Martiaux.

La Luttle Libre et le JJB ne font pas exceptions.

Les hanches constituent le centre de gravité, l’énergie, la force.

Un bonne rotation de hanche permet autant de se sortir de situations difficiles que de s’en servir pour transitionner.

Plus concrètement, on peut s’en servir fondamentalement pour:
-Ponter,
-Faire une rotation sur le côté.

Ponter va permettre de rééquilibrer la situation dans laquelle vous êtes.

Par exemple, vous êtes sur le dos et votre adversaire est en garde montée (la pire garde possible).
Il est en train de mettre en place son piège sur vous (clé de bras, étranglement sur le cou) et vous êtes mal.

Le fait de ponter à répétition va permettre de l’empêcher de continuer la mise en place de son piège. Vous allez le perturber dans son exécution.

A un moment, un espace va se créer dans sa garde et ce sera le bon moment pour vous de contre attaquer et tenter de vous échapper de cette garde.

Plus votre hanche sera explosive, plus votre adversaire sera perturbé.

Il est donc important de travailler la mobilité de la hanche pour travailler sa puissance.

La rotation de vos hanches sur le côté va également jouer ce rôle de perturbateur, notamment quand votre adversaire sera en croix sur vous.

Il vous permettra de créer de l’espace, de ne pas le laisser travailler et de placer une langouste quand le moment sera bien choisi.

Passons maintenant aux genoux

Commençons tout d’abord par évoquer le côté le plus sexy lié au genou, l’aspect offensif.

On peut en effet écraser son adversaire un appuyant avec son genou sur sa cage thoracique ou en le compressant sur les côtes en étant en garde fermée.

On se sert également du genou pour verrouiller une soumission.

Mais finalement, on parle assez peu de l’aspect défensif lié au genou, qui est FONDAMENTAL.

En effet, votre genou va vous servir d’ouverture pour une transition de garde, surtout lorsque votre adversaire a le dessus sur vous.

Par exemple, lorsque votre adversaire est sur vous en position montée, vous allez, après avoir ponté et tourné vos hanches (comme vu plus haut), essayer de placer un genou à chaque fois que vous arrivez à créer de l’espace.

C’est comme ça qu’on se sort des gardes.

Avec ses hanches et ses genoux.

Pour rappel, n’oubliez pas de protéger votre genou avec une genouillère solide.

En JJB et en Lutte malheureusement, les accidents sont trop nombreux.

Et les coudes dans tout ça ?

Quand vous commencerez le JJB, vous aurez tendance à vouloir tout faire avec vos bras, en négligeant vos hanches et vos jambes.

Comme vu plus haut, c’est une erreur de débutant.

La pratique, les drills, vous permettront d’avoir une bonne coordination de vos différents membres.

Les Coudes sont, a priori, les plus simples à maitriser.

Pour faire simple, vous devez arrêter de tendre vos bras: c’est un cadeau que vous faites à votre adversaire pour sa clé de bras.

Egalement, la puissance de vos bras est toute relative face au dos ou aux jambes de votre adversaire.

N’essayer pas de le repousser avec vos mains, mais utilisez vos hanches, vos jambes et éventuellement vos coudes.

Ces derniers sont surtout utilisés pour gêner votre adversaire en lui mettant votre coude dans la gorge, additionné à une rotation de la hanche ou un pont.

Publications similaires