Essayer le MMA pour évoluer

Pourquoi tous ceux qui font des sports de combat doivent essayer le MMA ?


Pratiquant de Muay Thai depuis 2018, je voulais diversifier ma panoplie de combattant avec du Jiu Jitsu Brésilien et, à terme, essayer le MMA.

Après quelques mois et pris mes premières marques, je me motive donc à essayer le MMA

Je me rends donc à la salle la plus proche pour essayer le MMA… Et là c’est la claque.

Je réalise que tout ce que j’ai appris me fait me sentir incomplet.

Pourquoi ? Je vous explique en détail cette prise de conscience.

Quels sports contient le MMA ?

Pour comprendre les bienfaits du MMA pour un pratiquant d’Arts Martiaux, il faut d’abord savoir les différents Arts Martiaux qu’il englobe.

Quand on parle de MMA, on parle de ses grandes influences que sont :

  • Le Jiu-Jitsu Brésilien (JJB)
  • Le Muay Thai
  • Le Kickboxing
  • La Boxe Anglaise
  • Le Judo
  • La Lutte

Ce sont, en tout cas, les plus connus chez nous en France, mais on peut littéralement ajouter toutes les techniques de tous les Arts Martiaux du monde.

Sachant cela, on peut envisager sans problème l’hypothèse suivante.

Chaque personne ayant pratiqué un art martial peut essayer le MMA et être avantagé lors de son premier sparring

La liste de tous les Arts Martiaux avec, à côté, l’avantage que cela donne au MMA serait trop long.

Cependant, les sports de combat peuvent se regrouper en 3 catégories.

Les phases de pieds-poings

Ce sont tous les sports de contacts, utilisant les coups de poings et les coups de pieds.

On y retrouve la Boxe Anglaise, le Muay Thai, le Kickboxing, le Taekwondo, le Viet Vo Dao… Et même certains coups issus de la self défense, comme le Krav Maga ou le Penchak Silat.

La plupart des personnes qui se sont prononcées en France sur le MMA (notamment les athlètes qui sont passés sur Karate Bushido) estiment que le plus efficace reste la boxe anglaise pour les poings et le Muay Thai pour les jambes.

Je rajouterai également que, m’étant entrainé avec des personnes issues du Karate et du Taekwondo, ces deux disciplines apportent une différenciation de style par rapport au pur style MMA.

Cette différenciation profite au combattant, car un style atypique donnera plus de fil à retordre sur le ring ou dans l’octogone, du fait de son imprévisibilité.

Plus les techniques apprises au cours de son art martial sera peu connue (Shaolin, Tai Chi, Viet Vo dao) et plus l’adversaire sera surpris.

Shaolin Kick

Les phases de lutte et de projection

On retrouve certaines phases de lutte dans le Muay Thai et en boxe anglaise, mais globalement, on pense surtout au Judo, au JJB et à la lutte libre.

Tous ceux ayant fait du judo ou de la lutte, lorsqu’ils se mettront au MMA, auront une longueur d’avance sur les autres.

Ce profil est rare, car peu sont les personnes courageuses qui se mettent au MMA après avoir essayé un sport où les coups étaient absents.

C’est la découverte d’un sport plus réel, où les coups sont autorisés, qui fait si peur aux débutants.

Même si cette peur des coups est irrationnelle, cela bloque de nombreux pratiquants.

Cependant, ceux qui osent dépasser ce cap se rendent vite compte que mettre au sol un pratiquant de MMA de moins de 2 ans n’est pas difficile.
Il est en effet plus facile pour deux débutants de s’échanger des coups de poings, plutôt que lutter pour que l’un des deux touche le sol.

La lutte est plus technique car elle fait appel à des leviers et à des timings précis.

Deux lutteurs sénégalais

Les phases de combat au sol

Le combat en MMA peut continuer à terre.

Du pain béni pour ceux qui pratiquent les clés de bras et les étranglements.

Il est également possible de frapper son adversaire au sol, mais si ce dernier n’est pas correctement positionné, l’attaquant s’expose à des contres et peut se faire soumettre rapidement.

Ceux qui pratiquent des sports de contact à mi-distance peuvent être aussi avantagés.

Comme avec le Wing Chun par exemple, où le haut débit de coups de poings est recherché aux entrainements.
Beaucoup de combattants se sont fait soumettre avec cette technique.

On appelle ça le Ground and Pound.

Essayer le MMA en toute sécurité : les coups interdits

Le MMA étant une discipline sportive, certains coups y sont interdits.
Le but n’est pas d’intégrer un club de MMA et de se faire percer les yeux, arracher la gorge ou griffer.

La liste des interdits est longue.

En fonction de chaque organisation de ligues MMA, les restrictions ne sont pas les mêmes.

Lieu du combat à l'UFC

L’octogone, lieu de l’affrontement pour l’UFC

Par exemple, l’UFC (The Ultimate Fighting Championship) interdit les coups dans les parties suivantes :

  • Les yeux
  • La gorge
  • L’arrière de la tête
  • La colonne vertébrale
  • Les reins
  • L’aine
  • Les articulations du genou

L’UFC interdit également :

  • Les doigts dans les yeux
  • Les coups de tête
  • Les coups de coude dirigés vers le bas
  • Les coups de genou dirigés vers la tête d’un adversaire au sol
  • Les coups de pied à la tête d’un adversaire au sol
  • Les morsures
  • Les griffures
  • De pincer
  • tordre la chair
  • Cracher
  • Insérer des doigts dans des orifices
  • Tirer les cheveux
  • Piétiner un adversaire

Pour information, L’UFC (« The Ultimate Fighting Championship ») est la plus grande organisation mondiale de MMA, ainsi que la plus connue.

Logo UFC

Les néophytes confondent souvent UFC et MMA.

Pour être plus clair :
=>MMA : sport de combat mêlant plusieurs disciplines martiales.
=>UFC : une des organisations de MMA existantes.

On retrouve parmi les ligues les plus connues de MMA :

  • L’UFC (Américain)
  • Le Bellator (Américain)
  • Le One Championship (Asie)
  • PFL – Professional Fighters League (Américain)
  • Cage Warriors (Européen)
  • Rizin Fighting Federation (Asie)
  • Legacy Fighting Alliance (Américain)

Toutes ont leurs règles propres, mais la plupart se rapprochent de celles de l’UFC, que j’ai mentionnées plus haut.

Quoiqu’il en soit, dans un club de MMA comme dans la plupart des clubs de sport, l’ambiance est bienveillante.

L’idée étant de progresser ensemble et donc de prendre soin de ses partenaires.

Essayer le MMA pour se renouveler dans sa discipline

Ma première séance dans un octogone était étrange.

Je suis ordinairement à l’aise en pieds-poings, mais je n’étais pas serein cette fois.

Je savais que les possibilités étaient plus nombreuses et qu’en conséquence, beaucoup de frontières de ma discipline préférée (le Muay Thai) étaient en train de s’élargir.

Les gants sont plus petits je dois éviter les amenées au sol : je redéfinis naturellement ma distance.

Si les gants sont fins, impossible de tout bloquer avec les gants : je dois privilégier les esquives.

De plus, les mitaines caractéristiques de ce sport réduisent l’allonge de quelques précieux centimètres.

Le corps-à-corps, typique du Muay Thai, est également différent.

Les possibilités sont plus grandes et paraissent plus réelles, en plaquant l’adversaire contre un mur.

Je me suis surpris à faire une séance de Muay Thai la semaine suivante et ça m’a aidé à débloquer un pallier, notamment en termes de fluidité de mouvement et d’enchainement pieds-poings avec les clinchs.

Les Avantages du MMA

Contrairement aux autres Arts Martiaux et sports de contacts, le MMA englobe énormément de sports de combats.

On y trouve de nombreux bénéfices.

Un cardio de dingue

Vous pensiez avoir un bon cardio car vous faites du JJB, de la Lutte ou du Muay Thai ?

Vous n’êtes pas prêts pour votre première séance.

Même avec des rounds de 3 minutes, votre corps sera épuisé au bout de 3 sparrings.

Les changements de niveaux, être complètement démuni face à certaines techniques de votre adversaire, couplé à une adrénaline décuplée, vont vous faire comprendre quelle heure il est.

En effet, le corps s’habitue à l’effort.

Mais il n’est pas encore habitué à tous les efforts que vous allez lui demander !
C’est une nouvelle activité et elle est très gourmande en énergie.

Si vous êtes du genre à aimer dépasser vos limites quand vous êtes à bout de souffle, vous allez adorer.

Un corps plus homogène

La Boxe Anglaise développe le haut du corps, mais ne travaille pas trop vos abdominaux, ni vos jambes.

La Boxe Thai vous rend sec, en faisant travailler le cardio, sans vraiment travailler la force.

Le JJB et la lutte travaillent votre force, et particulièrement vos abdominaux et vos bras.

Avec ce mélange, vous allez homogénéiser tous ces sports, et donc avoir un corps plus sec et plus musclé que vous si aviez choisi l’une des 3 options ci-dessus.

Bien sûr, sans parler de l’aspect musculation, qui est pratiqué par toute personne souhaitant s’investir davantage.

Le sport de combat le plus complet en 1 vs 1

C’est ce qui explique l’engouement pour le MMA : ça ne s’arrête jamais tant qu’un des deux adversaires n’est pas KO ou soumis.

Même dans un sparring, il est courant qu’une des deux personnes arrête l’échange, soit à cause d’une soumission ou d’un Ground and Pound dont l’issue est sans appel.

Deux femmes en Ground and Pound

C’est aussi le fruit d’une réflexion issue de l’éternelle question des amateurs de sports de combat : quel est l’art martial le plus fort ?

La réponse se trouve dans le mélange des disciplines.

Même si beaucoup affirment que la Boxe Anglaise ou le Kickboxing sont plus proches d’un affrontement réel, le MMA permet de répondre à une plus grande diversité de situation.

Essayer le MMA pour une meilleure analyse de la violence réelle

La violence de l’Homme est dans son ADN.
S’il doit tuer pour survivre, il n’hésitera pas à le faire.

Dans d’autres situations moins dramatiques il est nécessaire de devoir se défendre.

La pratique de ce sport qu’est le MMA permet de mieux comprendre ce qu’il se passe dans un affrontement réel et de mieux y répondre, en tenant compte de l’environnement.

Vu de l’extérieur, on pense que la plupart des combats que l’on peut voir hors compétition (bagarre, agression) sont des purs réflexes instinctifs.

Parfois oui, mais pas toujours.

Le MMA permet de décortiquer chirurgicalement les bonnes et les mauvaises décisions face à un agresseur.

En situation réelle, quand vous serez éventuellement face à quelqu’un de déterminé pour vous faire la peau (ce que je ne souhaite à personne), vous aurez davantage de lucidité que si vous ne faisiez qu’un seul sport de combat.

Vous aurez une vision stratégique du moment présent, évaluant chaque scénario possible.
La fuite étant toujours la meilleure option, mais elle n’est pas toujours évidente.

« Je ne veux pas essayer le MMA, c’est trop complexe et trop violent »

J’étais moi-même sceptique avant de me rendre à mon premier cours.

Ce qu’on voit à l’UFC est parfois d’une grande violence, surtout lors des premiers combats.

La preuve en est dans cette vidéo qui m’a choqué à l’époque.
Âmes sensibles, s’abstenir.

De un, c’était une autre époque.
De deux… C’est de la télévision.

Ce sont des professionnels et la plupart se sont entrainés toutes leurs vies, parfois pour un seul combat télévisé.

Ils ont pris le risque de s’affronter à mains nues, sans protection, face à un adversaire de niveau mondial.

Vous n’êtes pas à ce niveau-là.

Si vous voulez l’atteindre, je peux vous garantir qu’il y aura du boulot, même si vous avez des prédispositions et un mental d’acier.

Bref, ce n’est pas en demandant un cours d’essai que vous allez finir à l’hôpital.

Les clubs sont faits pour s’entrainer, apprendre et prendre du plaisir.

N’y allez pas en vous disant « je vais me faire massacrer » ou « aujourd’hui, je dois survivre ».

Pas du tout.

Allez-y pour découvrir, voir si ça vous plait.
Et si c’est le cas, vous revenez.

Si un partenaire prend trop les choses à cœur, mettez votre égo de côté et dites-lui de se calmer.

Ce n’est pas en se défoulant qu’on progresse, mais en maitrisant la technique.

Comme toute discipline.

Vous pourrez vous envoyez sur la gueule une fois que vous aurez un peu d’expérience.

Le MMA est souvent perçu à tort comme un sport réservé aux athlètes d’élite ou aux combattants professionnels.

On est très loin de la vérité.

C’est accessible à tous les âges, tous niveaux, de toute forme physique et de toutes expériences dans les arts martiaux.

Évidemment, un bon cardio et une base dans un des Arts Martiaux piliers vous donnera un avantage.

Mais ce n’est pas nécessaire.

Enfin, en termes de coût, le MMA peut être très abordable ou très coûteux.
C’est très variable.

N’hésitez pas à aller en banlieue pour avoir des prix plus accessibles.

Les grandes villes ont tendance à pratiquer de hauts tarifs, en raison de la demande croissante pour ce sport.

J’en profite pour remercier et soutenir ceux qui représente la France dans ce sport, qui ont grandement contribué à promouvoir ce sport dans l’Hexagone.

Essayer le MMA ? Un Grand Oui !

Je ne peux que recommander ce sport, ne serait-ce pour déverrouiller certaines limites intrinsèques de votre art martial.

En tant que passionné de Krav Maga, Boxe Anglaise, Muay Thai, Karate, JJb ou autre, si vous souhaitez progresser et ouvrir une petite case dans votre tête, vous vous devez d’essayer. 

Chaque personne qui pratique les Arts Martiaux a son propre mur de compétences martiales.

Il façonne son mur avec ses techniques favorites, son expérience, sa capacité d’analyse, ses réflexes, sa condition physique, etc.

Et le fait de pratiquer une nouvelle discipline permet d’ajouter une brique à ce mur.

Et je pense que le MMA s’adapte très bien à tous les murs.

Par exemple, un combattant de Muay Thai peut bénéficier de l’ajout de techniques de lutte au sol, tandis qu’un expert en Jiu Jitsu Brésilien peut améliorer ses compétences en stand-up.

Cette diversification stratégique rend les combattants plus complets et plus difficiles à prévoir pour leurs adversaires.

De plus, le MMA met l’accent sur la compréhension de multiples positions et scénarios de combat, ce qui nécessite une pensée stratégique plus complexe et une meilleure anticipation des mouvements de l’adversaire.

Je vous recommande donc d’aller faire un cours d’essai dans un club de votre ville.
Vous pouvez d’ailleurs vous rendre sur ce site pour trouver un club.

Si vous n’en trouvez pas, renseignez-vous auprès des clubs axés sur la percussion et la lutte.

En effet, certains clubs n’ont parfois pas encore officiellement le droit de pratiquer le MMA, mais le font entre adhérents.

A vous de vous rendre sur place, vous renseigner et demander si vous pouvez vous joindre, le temps d’une séance, à un cours de MMA.

Idéalement, vous auriez aussi des choses intéressantes à leur montrer, histoire qu’ils vous invitent.

Publications similaires