Baki Doumbe

Baki vs Doumbe : Comparaison de leurs forces dans chaque discipline


Le 7 Mars 2024 verra s’affronter Baysangur Chamsoudinov contre Cedric Doumbe.

Probablement l’un des combats les plus attendus de 2024.

Comparons leurs forces dans chaque discipline associée au MMA.

Le Kickboxing: avantage Doumbe.

Avec ses nombreux titres remportés au Glory, difficile de ne pas voir les qualités martiales de Cedric Doumbe.

Doté d’une force de frappe impressionnante aux poings, il a mis beaucoup de KO au cours de sa carrière, dont celui, déjà culte, contre Jordan Zebo.

On le voit finalement assez peu faire usage de ses jambes.

Sa force est selon moi dans son agressivité, qu’il est capable d’activer en une seconde, quand le moment est bien choisi.
C’est un contreur né, qui sait profiter du momentum pour l’emporter.

Baki, de son côté, a tendance à plus envoyer ses jambes que Doumbe.

Il est plus agressif sur ses adversaires tout au long du combat, pour mettre une pression constante.

Ce qui n’est pas forcément positif, sachant que Doumbe est un contreur.

Suivant avec attention la chaîne Karate Bushido et les échanges de GregMMA contre les autres athlètes, je fus surpris du niveau de Baki.

On y voit Gregory Bouchelaghem se faire dominer debout comme au sol.

Mais surtout, la pression mise par Baki, que l’on retrouve dans ses autres combats.

A noter également que Baysangur privilégie les poings aux coups de pieds.

La Boxe Anglaise : Egalité.

Sachant ce qui a été écrit précédemment, Doumbe utilise beaucoup ses poings, comme Baki.

Chamsoudinov a un style qui se rapproche beaucoup de celui de Mike Tyson, avec des mouvements de buste, des décalages, des gazelle punchs, des esquives et des uppercuts.

Doumbe est plus proche d’un Sean O’Malley, laissant volontairement sa garde ouverte pour encourager son adversaire à attaquer, pour mieux le contrer.

Lorsque l’adversaire baisse sa garde, il balance la sauce.

Deux styles différents de boxe donc.

Le Sol : avantage Baki

Le judo étant la discipline de prédilection de Baki, le sol est son gros point fort.

La question est de savoir s’il va pouvoir s’exprimer sur ce terrain en pénétrant la garde de Doumbe, pour placer un double leg.

Doumbe, quant à lui, reste discret sur ses entrainements sur Twitter et Instagram.
On ne sait pas ce qu’il travaille.

Le Game Plan pourrait être de rester debout au maximum pour placer son fameux KO.

Logiquement, il devrait travailler sa lutte pour éviter de se retrouver dans de mauvaises positions au sol et finir avec une oreille en chou-fleur.

Mais ce n’est que pure supposition.

Le Ground and Pound: avantage Baki

Contrairement à Doumbe qui ne communique pas sur ses trainings, Baki envoie des photos sur Twitter où il travaille son Ground and Pound.
On a pu le voir aussi à l’œuvre dans cette discipline, comme dans les Highlights de Baki,

Doumbe a pu exprimer son Ground and Pound face à Klimas.

Il a la puissance, mais pas forcément la technique.

Avantage à Baki donc.

Le sol: avantage Baki

Baki étant issue du Judo, qui est une discipline proche du JJB, il aura forcément l’avantage face à Doumbé, même si ce dernier s’entraine depuis plus de 3 ans en MMA.

Avantage Baki donc, sans conteste.

Mental : avantage Doumbe.

Oui, je sais, ce n’est pas une discipline, calmez-vous.

Cependant, la pression est devenue tellement énorme avec notamment :

-les provocations de Baki depuis des mois pour avoir son combat

le trash-talking de Doumbe,

-20 000 places vendues en 20 minutes, c’est historique,

-les médias qui font monter la sauce comme jamais,

les clans Baki vs Doumbe qui s’affrontent sur les réseaux sociaux,

-l’impatience du public qui monte de semaine en semaine.

Sans oublier l’ambiance à l’Accor Arena le jour du combat.

Tous ces éléments créent une bulle pour les deux combattants.

Cedric, fort de ses dizaines de combats, sait mieux gérer la pression et l’engouement (ou les sifflements) du public.

Baysangur fera son premier combat avec autant d’enjeu.

Même si c’est possible, difficile de gérer une telle pression quand on a 22 ans.

A voir s’il arrive à gérer et à maintenir sa concentration dans la cage tout en déroulant son game plan sans douter.

Alors ? Doumbe ou Baki ?

La pression est un élément central dans ce combat.

Le premier qui doutera de ses capacités fera la première erreur.

Baki sera à l’aise au sol, sous pression ou non.
Pour le reste du temps, s’il n’est pas solide mentalement, il va douter face à un Doumbe dans son élément.        

Baki cherche à corneriser, transitionne bien du striking au sol, a une bonne anglaise et dispose d’une bonne agressivité au sol.

Baki est aussi plus complet en MMA.

Cependant, Cedric a plus d’expériences (il a 31 ans vs 22 ans de Baki), sans parler de l’expérience de combat.

Cedric Doumbe est un contreur et sait activer sa puissance quand elle est nécessaire.
Il attend patiemment le moment où il pourra placer un contre fatal.

Quoi de mieux que le trash-talking pour semer le doute dans la tête de son adversaire, pour que ce dernier soit déstabilisé et fasse naturellement plus d’erreurs le jour J ?

Doumbe eteint les lumières

Doumbe met une pression sur ses adversaires: mentale d’abord, mais aussi sur le ring, où il ne laisse rien transparaitre.

Le mind game, c’est son terrain.

Une autre force : ses poings et ses contres dévastateurs.

Il a souvent contre attaqué très violemment en mettant des ko.

Au sol et en transition, on n’a pas plus d’infos que ça.
Le combat se finira selon moi soit debout, soit au ground and pound.

Les coups de Baki et de Doumbe sont tous les deux puissants, même si je donnerai un léger avantage à Doumbe, car il l’a prouvé lors de ses nombreuses victoires par ko.

Sachant que les avantages de l’un et de l’autre ne sont pas disproportionnés (comme un Khabib qui extermine un Conor au sol), difficile de faire un pronostic solide.

Hâte de voir le combat donc.

Publications similaires